Printanière 2008 – Boucles du Condroz

PREMIÈRES BOUCLES DU CONDROZ – 13/04/2008

NOTRE PRINTANIÈRE 2008 Audi Heritage!

La centrale de Tihange, on peut difficilement la rater…

Ce sera une des rares choses qui auront été facile à trouver au cours de cette printanière.  A 13h30 tapantes, briefing par Joël devant une salle où les propriétaires d’Audi se font rares.  En effet, les boucles du Condroz étaient ouvertes à tous, et certains étaient manifestement plus aguerris que nous, mais comme dirait l’autre, l’important est de participer.

La première surprise des débutants est le road book.  Heureusement qu’il y est écrit « débutants » en toutes lettres pour se convaincre qu’il n’y a pas eu maldonne et qu’il va falloir faire avec.  Rapidement la plus grande pagaille s’installe, on croise et recroise des participants, au bout d’une demi-heure on renonce à compter les demi-tours, et à la case d’étalonnage du compteur, on se demande ce qu’on peut encore bien étalonner.

Rapidement, on se rend compte aussi qu’il est normal de croiser et de recroiser les mêmes voitures, le parcours étant composé de boucles faisant passer et repasser aux mêmes endroits, attention à ne pas manquer un panneau !  La météo y met du sien, et le but du jeu devient autant éviter les violentes averses de grêle que de rester sur le bon chemin.  Les mécaniques ne sont pas épargnées elles non plus, les déformations du revêtement aussi bien naturelles qu’artificielles sont légion, les épingles en côte abruptes font souffrir les embrayages, mais qu’à cela ne tienne, Joël et André ont prévu un bain de boue, il paraît que c’est l’universelle panacée et beaucoup paient d’ailleurs très cher pour ça.  Contrôle de passage, où on se dit qu’il y a quand même une justice, dans les voitures on se prend peut-être la tête, mais aux contrôles on se prend la flotte.

A la fin de la première boucle, le retard de beaucoup est tel qu’on se demande qui arrivera au bout de la journée.  Après être passés cinq fois au même endroit à Bas-Oha, beaucoup sont complètement dans le cirage, et si on veut avoir la chance de goûter au couscous qui, il vaut peut-être mieux en rester là.

C’est l’air hagard, et en convoi avec la voiture de Johan Sempels et l’Audi coupé type 89  que nous arrivons enfin à la salle, sous l’œil hilare des bénévoles qui ont préféré rester bien au chaud et au sec.  21h30, Arnaud fait une entrée triomphale, lui aura été jusqu’au bout grâce à son copilote, tenace et têtu, et Dieu sait pourtant s’il avait l’air perdu dans les cités de Bas-Oha.

Sur son estrade, Joël est en plein calcul, et finalement il n’y aura pas eu que les concurrents qui auront sué aujourd’hui.  Les points n’ont pas l’air faciles à comptabiliser et c’est finalement à plus de 22h30 qu’on peut applaudir les gagnants.  Ils n’auront pas volé leurs coupes !

Etienne Lathuraz, voiture n°0

Un heureux mélange, les bons ingrédients pour s’amuser…

Voilà un récit qui a été écrit à chaud, sans aucun doute.  On sent bien que notre secrétaire du club, Etienne, son équipe à bord, Christian ainsi que son fils, et la voiture n°0, en ont vu de toutes les couleurs. Si la voiture est restée toute belle toute propre à l’intérieur… on ne peut pas en dire autant de l’extérieur. Pauvre nouvelle robe rouge indiana de cette rare Audi 100. Heureusement qu’Etienne avait pris congé lundi, pour la nettoyer… Il n’a pas été le seul à ramener à la maison une voiture moins clinquante…

Quoiqu’il en soit, merci à Etienne, d’avoir pris la peine de nous confier, en toute objectivité, ses impressions, ses moments de doutes, de découragements, de bonheur, et d’amitié à bord.

Mais revenons au point de départ…des boucles du Condroz. Un heureux mélange toutes marques confondues nous y attend vers midi ce dimanche 13 avril 2008. Les ancêtres commencent peu à peu à investir les lieux du parking de Tihange. Il y a un peu de tout, et certainement assez pour faire le bonheur des paparazzi de service, même si le soleil nous boude par moment. Il ne pleut pas… encore, c’est déjà ça !

En chiffres, cela donne quelques 150 personnes sur le site de la centrale de Tihange, et 50 voitures inscrites au départ.

L’accueil a lieu dans une des jolies salles de réunion, au pied de Tihange 1 qui nous servira de décors ce dimanche midi. Un  petit verre offert à chacun, les formalités d’inscriptions à accomplir auprès des responsables de la journée, qui ont conçu et réalisé le tracé des boucles, à savoir André et Joël, et ensuite, après le tour des voitures par les visiteurs, photographes et participants, la réunion du briefing, à 13h30 précise, en effet. Tous sont présents, tous ont compris que cela n’allait pas être de la tarte, enfin, pas encore, c’est pour le soir… la tarte.

La demi-heure prévue pour le briefing est utilisée dans son intégralité. Joël diffuse ses explications avec certitude, petit croquis à l’appui, la salle réagit, questionne, demande des éclaircissements, avec inquiétude pour certains, professionnalisme et confiance pour d’autres…. Effectivement, on comprend qu’il y a là parmi les inscrits des personnes chevronnées à ce type de rallye d’orientation pour initiés, mais aussi des débutants. En sortant de ce briefing, certains membres de notre club me confirment leurs inquiétudes sur les difficultés à venir et à surmonter, même dans la catégorie « amateurs »… les pièges à venir.  Cela ne les empêchera pas d’afficher une bonne humeur inaltérable lors des séances photos improvisés sur le tracé.

Top départ à intervalles régulier à partir de 14h00. Tout est minuté, tout fonctionne parfaitement ; les voitures se succèdent devant le CPH du départ, orchestré par André, qui distribue les 50  road-book, devant la haute cheminée de Tihange 1.

Mais rebobinons un peu le cours des choses…
Les organisateurs semblent calmes et prêts à notre arrivée vers 11h00, les bénévoles aussi, et pourtant, des heures de préparation, de travail, il y en a eu par dizaines. Et c’est loin d’être fini, puisqu’une partie des membres du club Audi-Heritage ne seront pas présents parmi les participants, mais bien dans l’équipe des bénévoles. Voilà pourquoi le nombre de voitures aux 4 anneaux était modeste.

Mais parlons-en donc un peu, de nos membres bénévoles, ceux qui ont travaillé, au côté d’André et de Joël, dans les coulisses, et sans qui rien n’aurait été possible. Permettez-moi de vous les présenter avant de poursuivre sur cette journée « Boucles du Condroz ».

Alors que moi-même et Fabrice, avions le bon rôle de photographes attitrés de la journée, il faut bien le reconnaître (que du plaisir pour nous), notre Président du club Audi-Heritage, et toute son équipe œuvraient déjà très tôt le matin pour faire de notre salle de Longpré, qui a accueillit en fin de journée tous les participants, une salle chaleureuse, accueillante et parfaitement équipée. Sans eux, sans Carine et Hugo, sans Sabine, Guy et Noémie, pas de couscous, pas de desserts, pas de chocolats et autres friandises, sans Andrée et Thierry derrière le bar, pas de bière, pas de café, pas de boissons, sans Jean-Louis un peu partout à la fois, pas de tables, pas de chaises, pas de décoration.

Non franchement, un véritable miracle que de préparer tout cela en quelques heures. Fabrice et moi-même, qui troquerons en début de soirée, nos appareils photos pour respectivement le service buffet couscous et la caisse du bar, n’en reviennent pas ! Ne vous fiez donc pas à cette photo espionne prise dans l’après-midi dans la salle de Longpré, il devait probablement s’agir d’une petite pause de courte durée… 🙂 Pardon… Président, Hmm.

Mais les bénévoles de notre club, nous les retrouvions également tout le long du parcours, et principalement aux différents CPH. Affrontant toutes les conditions climatiques dont seul notre chère Belgique a le secret en début de printemps, ils ont tout fait pour pointer vos passages, vérifier vos données, et vous souhaiter bonne chance et bonne route pour la suite. A nouveau, je me dois ici de les citer, et de les remercier au nom de notre club pour leur dévouement, et leur bonne humeur. Merci à Maurice et à sa fabuleuse et enthousiaste équipe au premier point de passage CPH, merci à Andrée qui était seul à vous attendre au deuxième passage, merci à Micheline  et Jean-Pierre qui en duo de choc, étaient à leur poste pour le meilleur et pour le pire… au CPH 3. Merci à Joël, qui en fin de boucles, pointait votre dernier passage avant de courir dépouiller, avec André, les résultats à la salle.

N’oublions pas la dénommée « chou » à Fabrice, qui m’a aidé à décharger les boissons à Tihange, et à les disposer sur les tables, sans compter la photo casquette du club, qui sera bientôt à la vente en ligne dans notre boutique. Non, pas chou, invendable ça, mais bien la casquette ! :-).

Non vraiment, si nous allons parler dans les lignes qui suivent de vous tous, heureux participants, je ne pouvais oublier toute notre équipe Audi-Heritage. Merci mille fois !

Les participants… voyons voir, oui, faisons les présentations visuellement. Chacun pourra se reconnaitre…

Un petit classement ci-dessous, les résultats finaux, et comme on dit, l’important est d’avoir participé, et d’avoir une petite photo souvenirs de nos Boucles du Condroz, non ?

Vous cliquez sur le lien de l’équipage/ marque de la voiture, et hop, miracle, vous découvrez l’équipage… et sa monture. C’est pas beau çà ? Avouez que notre club ne recule devant aucun sacrifice… de temps à autres, un petit commentaire personnel quand ma mémoire ne me joue pas un sale tour… pardon à tous ceux que je ne connais pas assez, et donc pour qui j’ai du mal à relater une petite anecdote ou un souvenir précis. Mais vous êtes parmi les heureux acteurs de quelque 650 clichés, sans compter ceux de Fabrice. Ce n’est pas rien.

Voici donc l’album photos de famille…

Les initiés

N° Pilote Copilote Voiture Type Année BCL1 BCL2 Total

9 Jansemme André Content Claudy Porsche 911 SC 1981 600 1900 2500

25 Bonal Pascal Lebrun Noël Ford Fiesta 1977 300 2900 3200

3 Dekeyser Alain Legast Jean-Pierre BMW 1602 1973 300 5000 5300

27 Munda Roger Fraikin Jean Luc VW Golf TDI 4M 2002 1200 4400 5600

37 Mossoux Eric Morelle Martine BMW 1600 Gr2 1968 2400 3800 6200

7 Schröder Herbert Thunus Pol BMW 1602 1973 600 6500 7100

15 Moreau Rémi Toisoul Jacques Peugeot 206 HDI 2008 1200 6400 7600

33 Reculé Michel Verstraeten Gilbert Ford Escort GT 1974 1200 7100 8300

5 Quintin Luc Savio Patrick VW Coccinelle 1973 4200 4700 8900

29 Pirot Philippe Aerts Nicole MG 2300 5100 4400 9500

1 Bernard Jean-Dominique Delgoffe Henri Alfa Spider Cabrio 1976 4200 5600 9800

23 Delporte José Bozet Jean-Yves Mazda RX 7 1979 600 11300 11900

17 Deffet Michel Riga Pierre VW Coccinelle 1968 6900 5300 12200

31 Smulders Jean Langevin Liliane Volvo PV 544 1964 7500 8300 15800

35 Mossoux Fanny Mossoux François Mini 8100 8600 16700

21 Philips Jean-Pol Moureau Marie-Josée Volvo 1968 3300 HD HD

11 Rocour Jean-Claude Turner Tina BMW 316 E21 1977 7400 HD HD

13 Pineux Benoit Baes Eric Audi 100 D 1988 10100 HD HD

19 Poncin Laurent Vivier Ludivine Opel Kadett 1978 13000 HD HD

Les débutants

N° Pilote Copilote Voiture Type Année BCL1 BCL2 Total

16 Godechal André Binet Marie José Audi Coupé quattro 1986 0 3000 3000

6 Gurné Christophe Botilde Virginie Peugeot 206 1200 2400 3600

62 Randolet Denis Vincart Stéphane Mercedes 190 Ponton 1959 900 3000 3900

38 Fonzé Philippe Jadin Pierre Opel Kadett 1976 1500 3600 5100

56 Baume Freddy Darot Carine Kia Rio 2006 1500 4700 6200

60 Poncin Jean-Louis Verlaine Marie Leyland Mini 1975 2100 4500 6600

50 Stas Sébastien Sanzot Christophe VW Polo 1981 900 6000 6900

42 Villeval Jean-Philippe Villeval Françoise BMW 330 XI 2002 1200 6200 7400

30 Baltus Arnaud Impens Dimitri Audi Coupé quattro 1986 2400 5200 7600

58 Roiseux Henry Roiseux Antoine Mercedes SLC 1974 2100 6300 8400

52 Leroux Jean-Marc Bay Pierre BMW 2002 Tii 1973 2400 6800 9200

24 Vaneetveld Dany Vaneetveld Jacqueline BMW 320 E21 1979 0 11300 11300

20 Leblanc Philippe Degueldre Frédéric Audi quattro 1982 8100 5100 13200

36 Werry Dom Billen Pol Opel Kadett 8400 5700 14100

8 Tordoor Christian Bonhomme Frédéic Audi Coupé GT 1982 7100 7500 14600

34 Roquet Sébastien Roquet Nathalie VW Beetle 2002 3000 HD HD

48 Browet André Moreau Bart Alfa Romeo 2005 3000 HD HD

0 Lathuraz Etienne Lejeune Christian Audi 100 CD 5E 1981 3300 HD HD

4 Collaer Nathalie Silvio Bernard Porsche Boxster 1998 3600 HD HD

44 Janiszewski Patrick Jielus Catherine BMW 2002 Tii 1973 4200 HD HD

54 Dujardin Alain Autelet Marcel MG A 1960 4500 HD HD

32 Wegria Willy Wegria Françoise Audi A8 2003 5100 HD HD

46 Devillers Michaël Feront Ulric VW Cox 1972 6000 HD HD

2 Barideau Thomas Barideau Jean François Audi 80 SC 1984 8400 HD HD

28 Posset Bernard Dejaive Claude Mini Cooper 1997 8400 HD HD

18 Beeckmans Benoit Le Fevere Alice Audi Coupé 1990 9000 HD HD

40 Protano Vanessa Jolet Jerome Citroën C2 2005 11100 HD HD

14 Blasco Guy Fagnoul Murielle MG B Cabriolet 1968 11500 HD HD

12 Sempels Johan Huts Jan Audi Coupé GT 5E 1982 HD HD HD

22 Rassinfosse Yves Delplanque Isabelle Audi Coupé GT 1986 Abandon

64 Willems Thierry Welkenhuyzen Liliane MG B 1972 Abandon

Vous pouvez également accéder ici aux tableaux en format pdf, Il y a deux fichiers PDF avec les résultats par catégories, initiés et débutants.

Nous nous sommes personnellement régalés au premier CPH. Tout a commencé par une bonne tasse de café bien chaude offerte par Maurice Tambours à son staff (pardon pardon, oui, on a eu droit à du café bien chaud, on ne va pas vous mentir non plus), et après avoir constatés que la route n’était pas empruntée que par des voitures et en contre sens en plus (ouille aille, le premiers concurrents n’arrivent que 30 minutes plus tard), nous étions à notre poste, fidèle jusqu’au bout.

Certains participants  étaient concentrés, d’autres très pros, ou encore hilares, souriants, inquiets, stressés, cool, perdus, pas contents, silencieux, … tous les états de la nature humaine en un seul lieu. Des participants  ne faisaient que passer, tandis qu’un grand nombre repassaient à maintes reprises devant le CPH ou plus haut sur la route surplombant notre quartier général. On était tellement sympas qu’il ne pouvait plus se passer de nous, en revenant sur le pas, à contre sens aussi…et puis pour être les stars d’un jour devant l’appareil photos, que ne ferait-on pas, comme tourner en rond par exemple?

Quelques- uns ont tenté de nous faire parler, pour trouver le piège qui suivait le premier CPH, la petite astuce qui permet de continuer son tracé. C’était oublier que nous n’en savions rien. Promis juré, les bénévoles et photographes du CPH 1 ne savaient pas de quoi était fait le tracé. Même en nous offrant une voiture, nous n’aurions pas été capables de dire quoique ce soit.

Nous avons bien ri avec l’équipe de Maurice. Tantôt sous le parapluie individuel, tantôt sous le parasol familial (pour rester en groupe sous le déluge), nous attendions, de notre tour de gué en gravier,  le cri de Catherine qui annonçait « voiture en vue, voiture en vue ». C’était presque un épisode de l’île mystérieuse, avec le mauvais temps en plus. Heureusement, le soleil jouait à cache-cache avec les nuages.

Dame nature nous a même offert la grêle et l’arc en ciel. Un peu de tout, qu’on vous dit !

Armés de courage pour ceux qui apposaient le cachet sur la feuille de route, et de mouchoirs en papier pour les photographes qui n’avaient pas de caisson étanche pour protéger l’appareil photos, nous nous sommes inlassablement relayés durant 2 bonnes heures de franches rigolades.   Au loin, tel un pécheur, notre Fa national immortalisait les concurrents en contre bas du CPH 1. Il revenait se sécher quelques minutes près de nous, avant de repartir dans sa solitude, qu’il a franchement failli  noyer quelques fois sous les draches belges, avec le Minolta.

Bref, si je continue, on va finir par plaindre non plus les participants, mais les bénévoles 🙂 Ce n’est pas le but. J’enlève ma coquille de Caliméro et la rend à qui de droit, à savoir, les 50 équipes roulantes. Merci merci de nous avoir offert tant de spectacle en osant salir les carrosseries!

Délicieux couscous au soir, tartes, bar ouvert pour tous, et remises des prix au final pour celles et ceux qui ont eu le courage de rester, avec notamment :

* Prix de la voiture la plus ancienne, une Mercedes de 1959 de Denis et Stéphane.

* Prix de l’équipage le plus jeune, avec Fanny, la pilote d’une Mini Mayfair, qui  a son permis de conduire depuis seulement une semaine. Rendez-vous compte quel souvenir ce rallye va lui laisser. Ce sera pour elle, du graver à vie. Et idem pour son copilote, François, qui n’a que 15 ans.

* Premier prix catégorie « initiés », une Porsche 911 d’André et Claudy

* Premier prix catégorie « débutants », Audi coupé quattro d’André et Marie-Josée

Nous imaginons que certains yeux étaient plissés lundi matin, puisque nos Boucles se sont clôturées vers 23h00. Et je ne parle pas de tous ceux qui sont restés pour ranger la salle, la nettoyer, faire les comptes, recharger le matériel, se forcer à finir la tarte, les chocolats, la semoule du couscous… maux de pieds, de jambes, de dos, les énervements, la fatigue… et malgré cela, les sourires dans l’ouvrage  jusqu’au bout, avec les seaux, les torchons, les raclettes, et des talents inattendus de notre Jacques pour nettoyer… les toilettes. Si ! Chuuut, secret, pas le dire à Carine, sinon il va être engagé illico chez lui. Un talent caché, qui doit le rester !

Une fois la salle fermée aux alentours de 24h00, on pensait vraiment cette fois que nous pouvions fermer le livre du dernier chapitre de nos premières boucles du Condroz. Que néni, c’était oublier l’épilogue pour certains…

Une petite pensée pour l’Audi cabriolet de Guy et Sabine, qui est tombée en panne à quelques minutes de Longpré. Heureusement que « Fa dépannage » suivait en Audi 80 break, petit remorquage très audien… « Nous aussi, bien rentrés mais… remorqués ! Dans le déluge, sur l’autoroute, coupure brutale de l’électronique, boitier en erreur. » dixit Guy. Autopsie, il va falloir changer la pompe d’injection. Zuuutt !!!

Andrée et Thierry ont voulu marquer leur solidarité dans la nuit puisque… : « Nous aussi………..jusqu’a ce que le joint de culasse EXPLOSE, à hauteur de Jette sur le ring de Bruxelles, c’était comme à Tihange, un nuage tout blanc qui suit la voiture.
Heureusement que j’avais des litres d’eau dans le coffre. (ndlr :pour une fois que ce n’est que de l’eau J). Elle va aller faire un petit tour sur la dépanneuse dans les prochains jours.»

Et comme dirait notre bien aimé Président, malgré quelques petits péchés de jeunesse, l’œuvre est passée… en route pour la suivante : « Rendez-vous tous à la foire du rétroMoteur de Ciney début mai » !!! Audi-Heritage y expose, comme chaque année désormais, 10 voitures, dans le hall couvert. Surprises surprises…

Merci à toutes et à tous, on s’est amusé, un peu, beaucoup, passionnément, à la folie !

Pat, photographe d’un jour, photographe toujours avec de si belles bestioles!

PS : Juste pour le fun, et pour nous faire pardonner de l’avoir ignoré, tant nous étions concentrés pour repérer les CP, éviter les chats et débusquer les ruelles invisibles, ci-dessous,  le point de vue du spectateur, du public, au bord de la route, sur le tracé du Condroz. Si on avait su… Sacré Marc-Henri, le seul membre du club  à se cacher de nous, à se déguiser incognito en bucheron… On a vu les spectateurs canins, mais pas lui!

La printa passait juste en face de chez moi !!!

Quelques belles voitures d’ailleurs : beaucoup de cox, une très belle 2002tii orange, un coupé audi gris qui m’a reconnu, quelques actuelles, deux trois minis qui touchaient un peu sur les bosses dans la rue, une 911, première il me semble, une Merco qui semblait bien peiner dans la cote presque poussée par une 206, une type 43 titien loin derrière les autres…

…deux breaks récents qui étaient un peu a la traine, une Opel bleue, qui avait toutes les peines du monde a lui prouver que la route était droite …

Et tout le monde faisait un petit signe, un sourire… sauf quelques MG et un Fage, sans rails de toit sur le break ??? qui n’a même pas daigné tourner la tête.

Je sais que je n’étais pas en tenue et pas en audi (mais les deux 90 étaient dans l’allée de la maison) mais quand même … ca me fend le coeur. Fage j’ai eu le coeur fendu par toi :-))))

Dommage pour la méteo, mais vous avez quand même du bien vous amuser. J’attends les photos avec impatience !!!

Marc-Henri  Bawin

Audi Heritage remercie ses sponsors, Eletrabel Suez et le garage tambour, ainsi que ses 2 membres Joël Roothooft et André Lys, pour l’organisation de ces boucles du Condroz.


© AUDI-HERITAGE 2008