Audi et la BD : Michel Vaillant

Nos Audi sont des stars, nous le savons. Elles se retrouvent sur tous les panneaux publicitaires ; il n’est pas une revue sans qu’il n’y ait une Audi qui ne rehausse le niveau de sa présence, dans le sport, les 4 anneaux s’affichent un peu partout, même des grands évènements ont pour sponsor principal notre marque préférée, comme dans le monde de la musique où Audi se présente comme un mécène.

Il est cependant un domaine auquel je n’avais pas pensé : la Bande Dessinée !


Le petit Hugo, un peu grippé, a revisité ma collection et s’est littéralement enfilé tous mes « Michel Vaillant ». Quelle fut ma surprise de l’entendre me dire que nos Audi y sont représentées. C’est une chose qui ne m’avait pas vraiment frappée jusqu’ici.

Hugo m’a alors inventorié tout ce qu’il a trouvé et je vous livre les images…

– Dans « L’Inconnu des 1000 pistes » : on découvre la superbe 80 Groupe 2 d’usine ainsi qu’une Ur Quattro privée.

 

 

 

 

 

 

 

– Dans « l’Homme de Lisbonne » : nous sommes plongés dans le rallye du Portugal de 1984. On y voit la Ur Quattro typ A2 de  Hannu Mikkola. Si la BD donne la victoire à Ragnotti sur Vaillante, dans la « vie réelle », c’est bien l’Audi qui fut victorieuse!

 

 

 

 

 

– Dans « Opération Mirage », on fait la part belle  au créateur belge Luc Donckervolke qui imagina l’Audi A2. On y découvre une Allroad et y voit Michel Vaillant prendre le volant d’une TT à la poursuite d’un voleur de prototype.

 

 

 

 

 

 

– Dans « 100.000.000 $ pour Steve Warson », Jean Graton n’a pas fait dans le détail et c’est un réel plébiscite de la R8 (type Le Mans) qu’il nous rend. L’Audi est littéralement la star de cette BD.

 

 

 

 

 

 

 

– Dans « 24 Heures sous influence », c’est en guest-stars que l’on y trouve Vanina Ickx  et les Audi R10 TDI. Le fil rouge de cette 70ème aventure est bien sûr la lutte entre les « Vaillante essence » et les « Audi diesel ». Au passage, Henri Pescarolo  a accepté de céder sa place pour permettre aux voitures bleues de rouler avec les numéros 16 et 17. En même temps, le constructeur d’Ingolstadt a apprécié l’intrigue. Non seulement, il donnera son accord pour la présence d’Audi dans la bande dessinée, mais en plus il participera activement à son lancement médiatique en organisant une conférence de presse avec Jacky Ickx et Tom Kristensen le matin du 16 juin 2007, jour du départ des 24 Heures.

 

C’est le moment de retrouver vos BD et peut-être de faire part de vos propres découvertes…

PS : la présence de la 100 a déjà été soulignée ici : http://www.audiheritage.be/site/?p=29

Jacques, Président « Audi Heritage »