Quand l’Histoire rejoint la modernité et vice-versa…

DSC_7405Ce 13 septembre, le concessionnaire Audi de Waterloo inaugurait ses nouvelles installations. Pour l’occasion, les petits plats étaient mis dans les grands et comme Audi sait si bien le faire, les paillettes et les stras étaient à la hauteur de la qualité des autos produites par la firme aux quatre anneaux.

Pour une fois cependant, une ancienne était présente : une belle Ur quattro de 1980 d’un blanc immaculé et montée sur des jantes Fusch comme l’était la toute première quattro exposée au salon de Genève en mars 80.

En outre, on ne peut pas dire qu’elle faisait juste de la figuration, car le concessionnaire en question l’avait disposée à un des deux angles cardinaux de son exposition. L’autre point était destiné à la R8 LMS victorieuse aux 24 hrs de Zolder.
DSC_7398Bien évidemment, le concessionnaire SAWA exposait tous les modèles (ou presque) du jour. J’avoue avoir été séduit par la panoplie de A5 (coupé, cabriolet, sportback), toutes bien rangées dans l’atelier d’une propreté clinique. L’exposition faisait aussi la part belle à une A1 « Borrani » mais, là, j’ai du mal à adhérer au style. Quoiqu’il en soit, il me restait la R8 LMS pour rester émerveillé.

Il me semble que cette fois, nous ne sommes plus des pionniers mais des acteurs d’une histoire où le passé a trouvé son nouvel avenir.Au final, j’avoue avoir été très étonné et flatté que cette exposition réservait une place aux anciennes et, avec recul, je me dis que « ça y est », le passé d’Audi a fait son entrée dans l’actif de la firme et désormais, il compte ! En bref, cela me fait penser que (il y a presque 10 ans) nous avons eu raison,… raison de former notre club, d’être les pionniers et d’avoir forcé le destin. Il y a dix ans, nos anciennes n’étaient connues ni reconnues de personne et encore moins des concessionnaires de la marque.

DSC_7399

DSC_7421

Hier, j’ai vu tout autre chose et même les vitrines actuelles réservent une place à l’histoire qui nous est chère.