Pèlerinage à Neckarsulm

Notre membre et ami audipassion, alias l’Ours, prend la plume pour nous relater son périple sur le site n°2 de notre marque…

Pas toujours évident d’exprimer ce qu’on ressent, seuls ceux qui ont vécu quelque chose de similaire peuvent comprendre !

Certaines religions poussent à faire un « pèlerinage » au moins une fois dans sa vie.
Ici, pas besoin de pousser, c’est plutôt comme le red bull… qui te donne des ailes!
Les lieux ne m’étaient pas inconnus, pour avoir déjà visité la chaîne de fabrication de la R8 et les ateliers Audi Sport, mais quand on quitte l’autoroute et qu’on aperçoit les panneaux « Audi », l’impatience revient vite !

J’ai appris sur place la signification des lettres NSU ; la première lettre est pour Neckarsulm, les deux autres pour « usine de machine à coudre/tricoter ».

En parcourant les sous-sols pour traverser la route, 4 affiches résument l’histoire du site depuis ses débuts. L’usine fait 3 km sur 1 !

On nous a promené en autocar, mais avant d’entrer au forum, ballade culturelle dans les parking, avec les premiers symptômes qui apparaissent : la conjonctivite! « S » et « RS »… Même plus marrant tellement qu’il y en a, sur 360 degrés, rien que des Anneaux… que du bon beurre !


Usine = top secret = touche pas à ça p’tit con et garde ton appareil photo en poche ; Ok pour les parking, forum… le reste : que nenni !
J’ai quand même réussi à prendre des photos de la chaîne de montage de la R8… car un reportage passait à la TV dans ma chambre d’hôtel ! ça donne une petite idée mais quand on est dans les lieux ça parle beaucoup plus. Pas facile, même impossible d’en voir autant d’une fois : Des V10 qui nous chatouillent les antennes (elles se sont touchées un paquet de fois), captivant du début à la fin, dans un coin à l’abandon, une demi-douzaine de caisses arceautées prêtes pour la préparation des LMS !
On a continué par la chaîne d’assemblage A4 – A5 – A6, un peu moins captivant quand on sais de quoi on sort, mais un joli ballet de robots au départ pour l’emboutissage des tôles ; 700 robots pour seulement 6 sur la chaine R8 !
Énormément de voitures pour les USA, dont le marché est en progression de 35%! Mais revers de médaille, un cahier de charge de malade : par exemple, obligation de parcourir minimum 50km avec chaque auto sinon export interdite (j’ai postulé pour les R8 à l’essai… Euuuh ).

Après tout ça, on a partagé la gamelle des ouvriers au restaurant de l’usine : un seul look sur place… Des anneaux, et pas ceux des jeux olympiques…

Après ça, retour au forum et ses 2 étages.

Au rez : les modernes, la zone de livraison (même principe qu’à Ingo : chaque client a la possibilité de se faire livrer son Audi à l’usine) et aussi le restaurant Nuvolari.

Au deuxième, c’est le shop et la zone « audiexclusive »… On monte en prestige, mais mon prestige, c’est d’apercevoir une silhouette «HB» en arrivant au dernier étage, le magasin de jouets, un espace pour les 30 ans de la quattro… YESSSSSS !!!
Une Iltis est présente, mais la couleur d’une UR me chipote… Après avoir tourné/louché sur la belle, : c’est un proto exposé ; essieu arrière directionnel. 2 photos en dessous : je découvre la crémaillère, et en fouillant le coffre  sous une protection on peut voir le boitier de commande et la cascade de pignons pilotés par… un moteur d’essuie-glaces !
Une pensée pour Thierry car les couleurs « HB » sont sur une 200 safari… Schööön, ké jouet, une quattro sport rouge laissée à l’abandon se trouve derrière et la Pikes Peak… Ouverte au public (enfin à l’ours en tout cas). Photos à gogo, même sous le tableau de bord, et me suis même glissé derrière le volant de la bête de course… Chuuut rien dire, après ça va être dur de se concentrer sur la V8 DTM, l’A6 allroad « fun » et la RSQ du film avec Will Smith !

Voilà le résumé de début de semaine… Après ça, le reste vas être vachement fade, vivement la prochaine virée !!
Ah oui, j’ai oublié de dire, histoire de ne pas passer inaperçu… Euuuh pas facile, j’ai laissé un souvenir dans le livre du forum !
Ils vont se demander quoi! 😉