Tutoriel : amortisseurs avant

Changement de suspension avant
Audi Coupé GT Type 85

Nous venons de procéder au remplacement des amortisseurs avant (et arrière) sur le Coupé GT5E (KE) d’un copain. Donc j’en ai profité pour prendre quelques photos pendant l’opération pour tenter de faire un petit tuto (bien que certains équipements, nécessaires à l’opération, limitent fortement les possibilités de réaliser ce travail devant chez soi)

Je vous épargne les étapes de mise sur chandelles du véhicule et de dépose des roues (ben oui, si on nage déjà pour cette étape, il vaut mieux éviter de se lancer)

1) Dépose de la jambe de force

Une fois la roue déposée, on se retrouve face à ça :

Il va maintenant falloir soulager les différents périphériques s’y attachant pour déposer le tout.

————————————————————-

On va commencer par l’écrou de verrouillage du cardan. Celui-ci peut éventuellement être débloqué lorsque le véhicule est encore au sol si on ne dispose d’outils pneumatiques (attention, cet écrou est serré à 23 kg et, l’âge aidant, il est souvent assez difficile à démonter)

Quand il est déposé, il faut vérifier si le cardan coulisse facilement dans la fusée. Si ce n’est pas le cas, il faudra déposer le cardan en même temps pour l’extraire mais c’est un autre travail.

————————————————————–

Passons à la rotule de direction. On dévisse l’écrou de verrouillage :

Quand l’écrou est déposé, la rotule n’est pas encore libre (elle tient souvent encore très bien) :

Il faudra dans ce cas utiliser un extracteur pour la déloger sans l’endommager :

—————————————————————

La jambe de force peut maintenant pivoter aisément. Profitons-en pour déposer la mâchoire et la chape de frein
On dépose les vis de mâchoire (boulon de 13)…

… et une fois la mâchoire retirée (on peut la poser sur le triangle par exemple), on retire les 2 vis de la chape de frein (boulon de 15)

—————————————————————

Vient le tour de la rotule de suspension (ça devient moins drôle pour le coup).
Il faut déboulonner sa fixation au pied de la jambe de force…

… Puis à l’aide d’un levier (et de beaucoup de dégrippant), on fait descendre le triangle pour dégager l’axe de la rotule :

Attention: il y a également deux fixations accessibles sur la face inférieure du triangle. Apparemment plus faciles à démonter, mais je vous conseille d’appliquer ce qui est mentionné sur la photo  Sinon, vous allez dérégler l’angle de carrossage et ce n’est vraiment pas gai à (faire) re-régler.

—————————————————————

Une fois l’axe hors de la jambe de force, on fait coulisser le cardan hors de la fusée et dépose l’écrou de la coupelle supérieure (opération à réaliser à deux pour réceptionner l’ensemble quand vous aurez retiré l’écrou) :

La jambe de force est maintenant déposée.


________________________________________________________________________________

2) Désassemblage de la jambe de force

L’ensemble solidement fixé dans un étau (attention à ne pas déformer les points d’appuis), on constate qu’il y a une buselure filetée sur l’axe qui immobilise l’ensemble des autres pièces. Il faut bien entendu la retirer mais avant, il faut comprimer le ressort de suspension (sinon, ça va faire mal à la tête quand il va sortir de son logement).

—————————————————————

On fixe l’outil servant à comprimer le ressort et on serre :

—————————————————————

Une fois le ressort comprimé, il faut dévisser la buselure. Pour cela, Audi a prévu un outil spécifique (Réf: VW 524), mais si on n’en dispose pas, une simple pince à bec fait l’affaire. On insère une douille BTR (Allen) de 7 dans la tige de l’amortisseur pour l’immobiliser et on fait tourner la buselure :

—————————————————————-

Quand la buselure est déposée, l’ensemble des éléments est libéré. Déposez-les soigneusement dans l’ordre dans lequel vous les retirez de l’amortisseur afin de faciliter le remontage. Donc, dans l’ordre de dépose :

La buselure….

…. le palier supérieur (roulement)…

…. le logement supérieur du ressort….

…. la rondelle d’appuis….

…. la butée avec le cache-poussière intégré….

…. et enfin le ressort

3) Remplacement de l’amortisseur

Tout ça retiré de la jambe de force, on y voit un peu plus clair. On constate dès lors la présence d’un filetage sur le tube de la jambe de force…

… sur lequel est vissé une sorte de bouchon avec une empreinte hexagonale en son centre (empreinte servant à le dévisser du tube au moyen d’un outil spécifique).

Ne disposant pas de cet outil, nous avons utiliser une grosse pince à gaz pour desserrer le tout et après… BINGO !

—————————————————————-

Un petit aperçu de l’ancien amortisseur aux côtés de son remplaçant (vous aurez noté que nous allons remplacer les amortisseurs à huile par un modèle à gaz, donc certaines pièces ne seront pas réutilisées pour le remontage. Il va de soi qui si vous optez pour un modèle classique à huile, vous devrez remonter toutes les pièces démontées).

Ca c’est de la tige d’amortisseur!

—————————————————————-

Dans la jambe de force, vous noterez la présence d’huile. Dans le cadre du remontage d’amortisseurs classiques, il est indispensable de renouveler cette huile. Dans le cas présent, nous utilisons des amortisseurs à gaz de type « cartouche » donc, cette huile ne participera plus au fonctionnement de l’amortisseur. Cependant, la présence d’huile dans le tube de la jambe de force n’est, à mon sens, pas proscrite et participerait à l’évacuation calorifique de la cartouche. Perso, j’ai remis environ 20 cl d’huile (idéalement huile pour fourche de moto) dans le tube avant de replacer la cartouche.

—————————————————————-

Le diamètre de la tige d’amortisseur étant nettement plus gros, de nouveaux bouchons sont fournis avec les amortisseurs. Ces bouchons disposent de deux crans afin de serrer tout cela au couple (idéalement 13 kg).

Il faut alors l’outil adéquat pour effectuer le travail.

Le filet du tube renettoyé, on applique de la graisse (ici au lithium) afin de faciliter l’opération de remontage et également afin de ne pas fausser le couple de serrage.

On fait prendre le bouchon sur quelques filets…

…. et on serre le tout.

—————————————————————-

Ensuite, on remet le cache-poussière…

… Le ressort en prenant garde de le mettre dans le bon sens et de le positionner correctement sur la jambe de force (il faut que l’extrémité du ressort vienne buter contre l’ergot du logement inférieur)…

… La rondelle d’appuis…

… Le logement supérieur du ressort (en le positionnant également correctement sur le ressort)…

… Le palier supérieur (nous avons procédé au remplacement de ces derniers car il est quasi certain que les roulements intégrés soient secs et rugueux donc risque de bruits et autres craquement en braquant)…

…. et la buselure.

—————————————————————-

Une fois le tout serré correctement et un peu nettoyé, on obtient ça :

4) Repose sur le véhicule

La repose de la jambe de force sur le véhicule se fait exactement dans le sens contraire de la dépose (il n’y a pas de piège).

A noter que:

  • le remplacement de tous les écrous « Nylstop » déposés, est fortement recommandé.
  • le serrage du palier supérieur se fera une fois le véhicule reposé sur ses roues.

Voilà voilà. Si vous procédez d’une autre manière ou avez quelques subtilités à partager, n’hésitez pas…