Images de la semaine : Efeil Rallye 2012

DSC_0425Au foot on appelle ça le référé… Dans notre communauté d’Anneaux on le nomme : Président !

Il m’a demandé de prendre ma patte d’ours pour donner quelques impressions sur l’Efeil rally de juillet dernier ! Au risque de me répéter en parlant des absents, etc… C’est bien évidement sur place qu’on se rend compte !

Un plateau à vous faire grimper aux rideaux (bien que j’ai l’habitude des échelles, et d’en descendre plus vite que je suis monté lol). Bref, revenons à nos quattro, je ne vais pas faire la liste, vous constaterez par vous-même en photos qu’il y en avait pour tous les goûts, les couleurs et… les budgets !
Se retrouver dans ce ch’tit village envahi (Euh, en général ce ne sont pas les Allemands qui envahissent à l’étranger? Ok il est tard et je m’égare mdr), donc bien rempli de bijoux rutilants et vrombissants, la bonne vieille odeur d’essence et des VRAIS gaz d’échappements,  après avoir passé 6 heures au parc d’assistance (bien souvent à 4 pattes ou couché… Pour espionnage lol), pas évident de reprendre le chemin du retour totalement étanche !

Pour mon cas le coup de cœur va à la 80 quattro, qui est je trouve bien trop rare dans ce genre de manifestations, les stars bien sûr : SQ et S1, quelques UR de bons crus ! Que dire aussi, et Dan va être d’accord avec moi, sur les véhicules d’assistance ! C’est un come-back de 30 ans !!! Et je ne regrette pas de zapper les « cafards japonais actuels » Mits, Sub… Trop efficace donc moins spectaculaire! Etant assez raciste niveau automobile, je vais être franc et avouer avoir vu d’autres chariotes du diables qui ont marqués l’histoire automobile ! Métro 6R4, quelques BELLES Opel, Lancia etc….

Toujours bien sympa et bien organisé (rigueur allemande oblige); la séance de dédicace : Walter parrain de l’événement toujours aussi accessible et modeste, mais aussi Harald Demuth, Stig Blomqvist, Armin Schwartz (un coupé quattro roulait sous ses couleurs).

Voilà pour les impressions « statiques » car je n’ai pu les voir rouler… Je passerais volontiers le clavier à Fage car lui était sur le terrain !
Si vous voulez vibrer l’année prochaine… Faire le plein, quelques victuailles un GPS et gooo to Daun, car ça vaut le (petit) déplacement !!!

A pluche et bien le bonjour de l’ours du bord de Meuse
L’ours